20 mars, le semi du printemps

Rédigé par Claude | Classé dans : Competition

03
04 | 21

Ce samedi matin là, j'avais bien dormi, j'avais fait un entrainement tapis la veille, il y a avait du soleil - malgré un vent du Nord et des températures froides (2°). Je suis donc parti en petites foulées, léger (sans téléphone, barre, boisson ni paquet de mouchoirs) pour une petite heure ou un peu plus, genre 12 km.

Niveau forme, j'étais bien. Je venais d'enchainer 10000 pas / jour pendant 30 jours consécutifs, et ma streak (série de pas) se poursuivait, même si le nombre de pas pendant la période où j'étais malade avait été très réduit !

Toutefois, aucun stress, je suis juste parti comme ça ! Le premier km est bon, les suivants encore meilleurs et le 5ème en dessous de 6:00 mn / km. Là, je me dis qu'il y a moyen de faire quelque chose : après 7 km, je suis sur un predict semi en 2h10. Je commence à gérer ma course dès le 8ème km, c'est d'ailleurs nécessaire car je cours maintenant face au vent. Néanmoins, je suis à un predict semi de 2h07 au 10 km. J'arrive à garder ce tempo (6:03 mn / km) jusqu'au km 14 - après, ça se complique, même si j'arrive encore à tenir le rythme pendant 3 km. En effet, les 4 derniers km auront quasi été de trop : je perds quasi 1:30 ! Au final, une cadence moyenne de course de 170 ppm et un temps moyen de 6:07 mn / km.

Je n'ai toutefois pas à rougir : j'ai été dans les temps du semi de Strasbourg du 13 mai 2018 pendant 17 km et j'ai maintenant un vrai temps officiel (car au semi de Strasbourg il manquait... 100 m) à battre effaçant le 2:13:24 (6:19 min/km) du semi de La Wantzenau du 12 mars 2017. J'ai aussi un nouveau parcours d’entrainement pour cela, même si je pense agrandir la prochaine fois la boucle au sud ouest pour éviter de tourner dans la village pour finir la distance.

Mots clés : aucun

Ce qui manque à Running Heroes

Rédigé par Claude | Classé dans : GPS, Competition

31
03 | 21

La situation sanitaire oblige chacun à réduire ses déplacements (et donc ses mouvements) depuis maintenant plus d'un an. Or nous avons tous envie de "bouger". J'ai déjà évalué Squadeasy, je prépare un papier sur Pacer - mais aujourd'hui je vais m'intéresser à ce qui manque à Running Heroes.

Tout d'abord, Running Heroes est un "compartiment" de l'offre de Sportheroes : c'est là qu'est logé le compte, et il permet la participation à des challenges de course à pied sur Runningheroes, de cyclisme sur Cyclingheroes et de natation sur Swimmingheroes et il sert également dans le programme bien être et sport en entreprise labélisé Unitedheroes.

A noter que la console d'activité est commune : je vois bien mes run et mes pas sur la console de  Cyclingheroes, par exemple. Et donc le cumul des points et crédits est normalement le même de chaque côté. Mais les challenges appartiennent à chaque compartiment.

Je vais donc me limiter à parler de Runningheroes : je lui trouve deux gros points forts, et deux gros points faibles.

Tout d'abord, la plateforme fonctionne vraiment très bien. Les activités remontent automatiquement, les challenges disponibles longtemps à l'avance - bref, c'est fiable. De plus, le centre d'aide est bien fait et le support répond vite.

Ensuite, la plateforme est ouverte sur de nombreuses applications tierces et donc l'offre est relativement riche. Ce point fort cache toutefois également un point faible, sur au moins 2 éléments :

  • Tous les concurrents intègrent un lien avec Strava alors que Runningheroes l'a perdu depuis le 16 avril 2020 : c'est préjudiciable à Runningheroes et juste pas possible…
  • Runningheroes n'a pas de solution simple pour compter les pas (et juste les pas). Cela pourrait selon moi prendre différentes formes : un podomètre inclus dans l'application Runningheroes sur smartphone et/ou une connexion avec Google Fit et Apple Santé et/ou une connexion à une application podomètre simple disponible à la fois sur Android et iOs. Confirmation de cette faiblesse également sur Unitedheroes