Un peu d'assistance électrique ?

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

22
08 | 17

C'est juste quelque part un rêve : passer d'un vélo normal à un vélo avec assistance électrique en quelques minutes...

C'est dans cet esprit là que je suis tombé sur GeoOrbital à un moment où le concept avait été validé et où l'entreprise (américaine) levait les premiers fonds. Le principe est simple : la roue avant embarque la batterie et le moteur...

Elle est disponible en 26 pouces (VTT) ou 28 (vélo de route), à un prix avoisinant les 1000$ et elle a été vendue à quelques exemplaires en France.

Mais il existe une différence entre les normes américaines et les normes européennes : en effet, aux USA, un vélo électrique a le droit d'avancer tout seul alors qu'en Europe, ce n'est qu'une assistance au pédalage et il faut donc impérativement pédaler. Une start-up française s'est aussi lancé dans l'aventure, avec la technologie Bosch, leader du marché : Rool-in. L'offre est plus intéressante, et le prix aussi - compter avec la promo du moment 600€ pour une roue 28 pouces en version smart :

  • Roue électrique livrée toute équipée : batterie, roue avec chambre à air et pneu, nouveau détecteur de vitesse pédalier bluetooth, chargeur, guide de montage
  • 3 modes d'assistance
  • Couleur : Gris anthracite
  • Application gratuite disponible sur Apple Store  et le Play Store en 4 langues (français, anglais, néerlandais, allemand) permettant l'activation du mode d'assistance, de visualiser ses statistiques, d'écouter de la musique et de se géolocaliser, rentrer le code 0000 pour accéder au tableau de bord (uniquement pour les Smartphones Android)
  • Matériau des capots de protection : Aluminium peint, personnalisable à souhait par vos soins
  • Moteur brushless central : 250 W
  • Batterie Lithium-ion : 20 pouces (30V 6,6 Ah), 26 et 28 pouces (30V 9Ah), temps de charge (4 heures pour une recharge complète), durabilité : 700 à 1000 cycles (charge/décharge) près de 15 à 20 000 km, jusqu'à 5 ans selon utilisation; batterie incluse dans le kit et disponible en pièce de rechange
  •  Chargeur pour batterie : 30V2A
  •  Autonomie : 20 pouces jusqu'à 30 km, 26 et 28 pouces jusqu’à 50 km selon utilisation
  • Vitesse VAE : 25 km/hPneu : 20, 26, 28 pouces selon modèle choisi x 1.5
  • Répond à la législation européenne sur les VAE et à la norme EN15194
  • Sécurisation possible de la roue (espace intégré de 4 cm x 3,5 cm) avec antivol extérieur (non fourni)
  • Garantie 2 ans (batterie 1 an)

Alors, vous voulez voir comment ça marche ? Voilà un essai !

Même si j'adhère à la conclusion (que pour le prix on peut trouver un vélo entrée de gamme à assistance électrique plus "équilibré"), cela reste un beau rêve...

Mots clés : aucun

100 km pour costauds en Forêt Noire

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

27
07 | 17

Tracé pour mon fils Timothée, et plébiscité par lui, donc partagé ici : 100 km, 1265 m de dénivelé en juste 3 (petites) bosses...

Mots clés : aucun

Le mulet aussi a droit a sa fizik

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

23
07 | 17

J'ai profité des soldes 2017 pour offrir à mon "mulet" une selle FIZIK ALIANTE Versus Rails K:ium 2016 Noir / Rouge que j'ai trouvée à un "petit" pris (57€).

Elle est pour mon vélo Décathlon Vitace 535 ... qui a toute une histoire : parti faire les soldes en janvier 1993 à Décathlon, pour acheter une paire de ski, je suis revenu avec ce vélo, bradé (pour l'époque) à 1400 francs alors qu'il en valait quasi 3 fois plus au départ. Après mon achat d'un vélo neuf à la rentrée 2014, le Vitace a fini sur mon home trainer. C'est donc à son tour de recevoir une selle Alliante.

Comparée à l'Aliante (non versus) qui est sur mon vélo de course, la versus est sensiblement plus plate. Mais je l'ai testée et c'est quand même pas mal du tout. Du coup, j'ai aussi voulu trouver une selle fizik pour le vélo de bike & run, et ce car après le bike & run de La Wantzenau, j'ai eu mal aux fesses plusieurs jours de suite ! J'ai opté pour une selle de "test", de couleur rose et jaune, parce qu'un site de déstockage les jetait à la tête pour moins de 20€...

Il s'agit d'un fizik THAR, plus particulièrement conçue pour un VTT de 29 pouces. Elle est en effet plus longue. Mais, montée sur mon Mercier, je peux vous assurer qu'elle fait très bien son travail et qu'elle est vraiment très confortable. Je ne regrette pas cette acquisition - et je dirais, pour le clin d’œil, que même la couleur me plait !

Mots clés : aucun

Faire tourner les jambes

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

28
05 | 17

Un grand merci à l'office du tourisme de Seltz - Lauterbourg pour l'aide apportée dans la rédaction de cet article. Mon parcours préféré cette année longe le Rhin, et passe par les 2 bacs (Drusenheim et Seltz), Il faut environ 70 km. J'ai d'abord envisagé de le rallonger. Je suis allé faire une reconnaissance vers le nord au delà du bac de Seltz tant côté allemand que français. Puis j'ai tracé un circuit d'une quarantaine de km :

J'ai consulté l'office du tourisme pour 2 informations : le bac suivant (Neuburg) et l'état (goudronné ou pas) de la route. Il m'a été confirmé les horaires du bac, mais aussi le tarif, puisqu' actuellement pour un vélo, le prix de la traversée est de 2,50€. J'ai en plus appris qu'après le bac côté allemand, et ce jusqu'au moins le kilométrage 26/28, le chemin était en terre - donc impraticable avec un vélo de course. Le parcours annoté par l'office du tourisme peut être consulté là, et la carte ici.

Il faut donc rester côté français pour faire un parcours plus long que 70 km. J'ai donc tracé un parcours, qui emprunte une partie de l'itinéraire "Pamina" qui remonte de Lauterbourg à Wissenbourg, avant, à Wissembourg, de longer le Rhin pour le retour. Il fait une centaine de kilomètres, avec peu de dénivelé (366 m), pour faire du long à vélo, en moins de 4 h :

A tester dès qu'il fera beau, puisque je ne l'ai pas encore fait en entier, juste des bouts ! A noter aussi une information précieuse que m'a donné l'office de tourisme, à ma demande : il y a 2 points d'eau potable pour remplir les bidons :

  • à la fontaine à Lauterbourg, Place de la République ( près de la gloriette - celle-ci est recouverte de lierres) km 50
  • au bac à Seltz aux toilettes publiques km 64

Mots clés : aucun

Traversée du Rhin pour cyclistes à Gambsheim

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

04
05 | 17

J'ai découvert la chose d'abord grâce à un panneau qui est au bord de la route, juste avant de s'engager sur le barrage, côté français.

Je me suis dit : chouette ! Cette route était vraiment dangereuse et un parcours vélo en site propre est une excellente idée - il serait bon également de penser à un site propre pour les vélos le long de la route entre Gamsbheim et Herrlisheim, elle aussi mortelle...

Après, j'ai lu dans le journal que nous allons avoir les conséquences des travaux qui vont avec - et probablement soit une fermeture de l'ouvrage pendant les 3 mois l'été prochain (ou même l'été 2018), soit a minima une circulation alternée ! Je pense que je vais "réduire" le shopping en Allemagne pendant la période de ces travaux.

Mots clés : aucun

50 km autour de Wintershouse

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

08
04 | 17

Dimanche 26 mars était journée de courses cyclisme pour la Pédale de l'Est de Haguenau. Départs et arrivées des festivités à Wintershouse. L'occasion pour moi, une fois mon cycliste déposé pour sa course, de mouliner dans le relief voisinant...

Pas de gros % de dénivelé, mais au final, 500 m quand même... ! Enfin, mon Garmin Edge dit plutôt 350 m, alors je ne sais pas. En tout cas, toujours un méchant vent, principale caractéristique de ce début de saison - méchant parce qu'il souffle froid et plutôt for du nord / nord-est.

Mots clés : aucun

Au chaud sur son vélo

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

04
03 | 17

Jusqu'à présent, je roulais pendant la saison froide avec un collant long chaud (type Castelli ou Giant) et la veste thermique PEH. Il s'agit du modèle ACTION de chez POLI, destiné aux clubs - et donc personnalisé. C'est une excellente veste thermique chaude et fonctionnelle, membrane Waterstop Zeus extensible offrant des propriétés thermiques exceptionnelles.

Ave mon fils cycliste, de toute façon, les vêtements du club de suffisent pas vu qu'il porte des tenues de vélo tout le temps et qu'il faut quand même les laver et leur laisser le temps de sécher. Nous avons donc fait quelques emplettes chez EKOI. Ce qui est intéressant, c'est que les produit sont de qualité, la livraison en 24h et les prix placées, surtout en période de promo.

Mon fils a pris un ensemble COMPETITION9, veste en fibre imperméable, thermique (maintient le corps à une température constante) et respirant et tissus MALTA DROPTEX® doublé polaire 270 gr, efficace jusqu’à 0° et un super collant, tissus LOMBARDIA MITITECH doublé polaire et une peau GEL, efficace jusqu'à 0°.

Moi, j'ai choisi une veste thermique de la même qualité (COMPETITION9) ainsi qu'un cuissard chaud, Lycra SUPER ROUBAIX respirant 235 grammes, efficace lui aussi jusqu'à 0°.

Au niveau taille, EKOI n'est pas réputé pour tailler large. J'ai finalement pris un 2XL et c'est très bien.

Après la première sortie autour de 0°, mon fils est rentré ravi de sa nouvelle tenue. Pour ma part, testé aujourd'hui un chouia plus chaud quand même ! Premières impressions : la veste est plus respirante que la thermique du club et c'est bien agréable. Rien à die de particulier sur le cuissard.

Mots clés : aucun

D'un bac à l'autre

Rédigé par Claude | Classé dans : Vélo

25
02 | 17

Pour mes entrainements croisés, j'ai tracé un parcours vélo quasi plat (30 m de dénivelé) et donc roulant, pour faire tourner les jambes. Au départ de la mairie de Herrlisheim, il fait un peu plus de 70 km. Testé lors de ma première sortie de l'année, mi février (si, si...), je l'ai tracé sur Openrunner. Le truc consiste à prendre le bac à Drusenheim pour passer côté allemand puis le bac à Seltz pour revenir côté français.

J'ai juste aménagé le passage d'Iffezheim. En effet, quand on arrive à la hauteur du pont du Rhin, il est interdit de tourner à gauche pour le prendre. Il faut prendre à droite. J'avais ensuite perdu le fil. En fait, il faut reprendre à droite, puis passer au dessus de la route principale. A Iffezheim, on rejoint la piste cyclable. Les photos sont prises sur le bac de Seltz.

Compter (quasi) une demi heure d'attente cumulée pour les 2 traversées. Pour ma première sortie, 9° et vent - mais beau soleil, j'ai mis 2h40 (de vélo, hors temps d'attente pour les traversées, car l'auto-pause du GPS a redémarré le GPS pendant chacune des 2 traversées) - même si je peux faire mieux, c'est un excellent temps. Côté vêtements, cuissard long chaud et chaussettes de laine en bas, mais juste un t-shirt de compression, manches courtes, sous la thermique. Juste ce qu'il fallait !

Mots clés : aucun

page 1 sur 5 suivante »